Mots clés
Résultat de la recherche
Samedi 26 septembre 1914
Journée douce et sèche   Aujourd'hui Maman a été félicitée par le général Gallieni. Elle ne le dit pas mais elle est très fière. Le général est venu avec le préfet inspecter l'hôpital auxiliaire. Il a salué le dévouement du docteur Lepicard ainsi que celui des infirmières et ambulancières. Pour Maman, Gallieni est l'homme qui a eu l'idée de la réquisition des taxis-autos et qui a permis de gagner la bataille de la Marne. Pour mon ancienne institutrice, c'est celui qui a « pacifié » Madagascar au prix de nombreux morts.
Jeudi 24 septembre 1914
Journée douce et sèche   Ce soir, pour m'entraîner un peu, j'ai interrogé Maman sur l'hôpital auxiliaire, comme le ferait un vrai journaliste. Voici ce qu'elle m'en a dit : « les locaux scolaires, 2, rue Sadi-Carnot, ont été transformés en hôpital auxiliaire de la Croix-Rouge. On y soigne 95 blessés dans 5 salles claires et propres sous la direction du docteur Lepicard. Une salle est réservée aux convalescents. Des dons généreux, qu’on peut évaluer à une vingtaine de mille francs, ont contribué à organiser et aussi à entretenir cette...
Samedi 5 septembre 1914
Journée douce et sèche   Maman a été acceptée comme bénévole à l'hôpital auxiliaire installé à l'école Sadi-Carnot. Il est tenu par l'Union des Femmes de France. Au début elle doit apprendre à déplacer les malades, à assister les infirmières avant de pouvoir réaliser les pansements des blessés et savoir utiliser les appareils courants. Cet engagement est important pour Maman. Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, nous avons reçu une carte de Camille. Quel soulagement ! Sans...