/medias/customer_2/OAP/OAP225_jpg_/0_0.jpg /medias/customer_2/OAP/Lestarquit Sabrina série indice-1_jpg_/0_0.jpg /medias/customer_2/OAP/LESTARQUITSabrina cire 030_jpg_/0_0.jpg
Accéder au visualiseur des médias : 3 médias

« Lorsque le soleil fut couché », série Indice

  • Cote :

    OAP/225

  • Dates :

    2011

  • Format :

    Dimensions : 37,8x28,8 cm

    Genre/Carac. phys. : cire à l'huile avec graphite

  • Biographie ou historique du producteur :

    Sabrina Lestarquit vit et travaille à Pantin. Elle est diplomée de l'Ecole Nationale Supérieure de Paris en 2010.

    LA DEMARCHE

    "Le fond de ma recherche traite de l'image en elle-même, de ses propriétés narratives, des différentes strates de lecture qu'elle offre et de la façon, consciente ou inconsciente, dont chacun s'approprie chaque image personnellement. Je pioche dans une iconographie légère qui n'engage à-priori aucune lecture politique mais capte soit l'homme pris dans son quotidien, soit les qualités narratives d'une image.

    Au travers de mes projets, je cherche à proposer de nouvelles grilles de lecture au matériau-journal, supposé pauvre, pour lui faire perdre sa charge informative tout en essayant d'intervenir avec un esthétisme revendiqué dans le traitement des images." Sabrina Lestarquit

    "Les images que l'on jette et les gens que l'on croise constituent une part infiniment précieuse de notre présent et s'infiltrent en nous imperceptiblement dans notre devenir.

    A partir de ce constat, utilisant soit des images soit des personnes, mon travail s'introduit dans des systèmes mis en place par l'homme et pour l'homme, je cherche à isoler un mécanisme et l'exploiter afin d'en proposer d'une manière généralement très simple, une mise en lumière." Sabrina Lestarquit

    " Regarder une chose et la voir, disait Oscar Wilde, sont deux actes très différents. On ne voit quelque chose que si l'on en voit la beauté. Alors et alors seulement elle vient à l'existence. Sabrina Lestarquit ne se moque de personne. Son travail mené avec une économie de moyens, presqu' ascétique, est bel et bien une école du regard et ses "events" des leçons. Elle n'invente, ne reproduit ou ne falsifie rien, se contentant de peser légèrement sur tel ou tel aspect du réel, comme un pilote de planeur le ferait sur ses commandes, pour subrepticement le rendre tout à coup visible. (extrait du texte "regarder une chose et la voir" par Didier Semin, catalogue des diplômés, ENSBA, 2010.)

    L'OEUVRE

    La série «Indice» réalisée en 2011 est composée de 9 dessins à la cire à l'huile dont certains contiennent de la graphite.

    Ils sont tous encadrés en biseau anglais au papier Vergé blanc d'un format 36,8X28,8 cm. L'accroche permet de suspendre le tableau avec un angle d'environ 45 degrés au dessus de la ligne d'horizon (système utilisé anciennement dans les châteaux).

    Ce projet laisse visible un élément d'origine tout en recouvrant le reste. L'élément laissé révèle ainsi la nature du support et par conséquent que l'image a été construite en fonction de celui-ci.

  • Modalités d'entrée :

    Achat en atelier en 2012.

  • Autres données descriptives :

    L'artiste a réalisé elle-même l'encadrement des œuvres.

    Série de 9 dessins sur journaux.

  • Documents en relation :

    OAP224, 226 et 227

  • Mots-clés