/medias/customer_2/OAP/OAP203_jpg_/0_0.jpg
Accéder au visualiseur des médias : 1 média

Sicile

  • Cote :

    OAP/203

  • Dates :

    2007

  • Format :

    Dimensions : 60x50 cm

    Genre/Carac. phys. : acrylique sur wax

  • Biographie ou historique du producteur :

    "Je suis née dans une famille sans lien avec le monde de l'art, mais dans un environnement où la nature, les jardins, les plantes, les animaux étaient omniprésents. Pas la campagne de l'agriculture et des travaux des champs, mais la campagne refuge, plaisir, observations, bonheur. Ma mère avait la « main verte ».

    Petite, j'ai eu envie d'apprendre à peindre, mais il n'était pas question alors de me donner "une éducation bourgeoise". J'ai renoncé. Je n'ai ni dessiné ni peint, mais j'ai fait un herbier et j'ai toujours été entourée de chats et de plantes.

    Par une première alliance, j'intègre une famille d'artistes russes immigrés - la peinture y était passion et source de vie -, puis par une deuxième alliance une famille italienne où la peinture était culture. Ma fille peint et j'en ai beaucoup de plaisir.

    Et un jour très tard, à la retraite, en 2004, le charme du wax opère, et j'ai une envie très violente de m'inscrire dans ces tissus. Mon entourage m'a convaincue que ce que je faisais par plaisir pouvait aussi être agréable aux autres.

    Je n'ai toujours pas appris à dessiner, mais j'aime le plaisir du geste, du mouvement, de la couleur. Les imprimés des tissus sont mes fils conducteurs et je retrouve « mon herbier ». Et voilà !

    Claude Moskalenko, avril 2007

     

    "Peindre sur le wax un tissu très affirmé dans son graphisme et ses couleurs est pour moi un plaisir particulier.

    J'aime le moment où intuitivement, spontanément, s'établit une correspondance entre le tissu et les images, les perceptions de paysages, de plantes et de fleurs que j'ai enregistrées souvent à mon insu, mais qui témoignent de mon attention particulière et de mon attachement au monde végétal.

    « Sicile » n'échappe pas à ce processus. J'avais depuis un moment déjà le tissu tendu sur son cadre. Au retour d'un voyage, la végétation de la Sicile intérieure avait laissé traces et souvenirs visuels. Les grands figuiers de Barbarie, véritables sculptures végétales, les graminées sèches et leurs couleurs chaudes de terre brûlée, les champs de sainfoin en fin de floraison quand le rouge vire au violet, d'autres plantes d'un vert sombre aux feuilles épaisses& Il m'a semblé reconnaître quelque chose de cela dans le tissu quand je l'ai revu à mon retour.

    « Sicile » est un peu particulier. La plupart du temps, je n'inscris qu'une seule plante dans mes compositions, mais là c'est une scénographie de synthèse, sans doute parce qu'au-delà des images spécifiques de certaines plantes, s'ajoute quelque chose d'une atmosphère, d'une ambiance, peut-être même d'une odeur. » Claude Moskalenko

     

    ***

    LA TECHNIQUE

    Le tissu

    Ce sont des coupons de wax difficiles à trouver, car en principe le wax se vend en pièces de 6 yards (5,5 m) qui permettent de faire le pagne et la coiffe. Je les choisis selon mon humeur - d'autres me sont offerts et donc imposés d'une certaine façon.

    La préparation

    Quand j'achète le tissu je n'ai a priori aucune idée du thème ou motif que j'y intégrerai. Il faut pour cela que le tissu soit tendu dans son cadre en bois, centré en fonction des motifs et posé à la verticale.

    Je passe un certain temps, de quelques jours à plusieurs mois dans d'autres cas, sans savoir ce que je vais faire. Je le regarde, le contemple, des images, des perceptions passent dans ma tête.

    La réalisation

    Une idée surgit, un thème s'impose, je prends mes pinceaux, je crée mes couleurs et je me lance. La composition se fait spontanément et évolue au fur et à mesure. Jamais je ne trace auparavant l'esquisse de quoi que ce soit : j'en ai déjà fait l'expérience et ce fut un échec, car mes pulsions successives ne correspondent plus au tracé de départ. L'erreur n'est pas possible ; une fois posée la couleur est là - on peut en reprendre les contours, la transformer, la recouvrir, mais pas la faire disparaître.

    Claude Moskalenko

  • Modalités d'entrée :

    Achat.

  • Mots-clés