/medias/customer_2/OAP/OAP165_jpg_/0_0.jpg
Accéder au visualiseur des médias : 1 média

AM 4

  • Cote :

    OAP/165

  • Dates :

    2004

  • Format :

    Dimensions : 47x59 cm

    Genre/Carac. phys. : photographie numérique, tirage lambda sur papier argentique

  • Biographie ou historique du producteur :

    Yves Trémorin, artiste photographe, est né à Rennes en 1959.

    Il a suivi des études supérieures de mathématiques qui lui ont permis d'acquérir un sens particulier de la photographie. Il commence sa pratique photographique à l'âge de 21 ans, en 1980.

    Une série emblématique, contenant en germe la plupart des thèmes futurs, voit le jour en 1983-1984 : Cette femme-là, dont le modèle est la grand-mère de l'artiste.

    Les Nus froissés, de 1984, dans lesquels la déformation de l'image suggère un rapport violent au sujet photographique, figurent dans la première exposition de son travail, la même année.

    En 1986, il fonde le groupe Noir Limite avec Florence Chevallier et Jean-Claude Bélégou.

    Après 7 ans de productions communes, (éditions, expositions, performances), Noir Limite se dissout.

    En 1993, Yves Trémorin est le lauréat de la bourse Léonard de Vinci. Cette année marque aussi le début d'une nouvelle direction artistique. Il délaisse le portrait pour la nature morte, ainsi que le noir et blanc pour la couleur.

    L'OEUVRE

    Dans ses oeuvres, Yves Trémorin met en exergue l'essence de l'existence.

    Sa série des Action Man, photographies couleur de mannequins plastiques, dresse une sorte de répertoire de visages, figurant ainsi la condition humaine avec ses aspérités et ses blessures. Le cadrage très resserré s'apparente à la photo d'identité tandis que l'utilisation du numérique rend l'impression de chair encore plus palpable.

    Ce travail, mis en relation avec d'autres oeuvres d'Yves Trémorin, révèle un aspect très présent dans son oeuvre : l'évocation primitive du corps.

    C'est à l'occasion d'une exposition au Triangle de Rennes en 2006 que les portraits d'Action Man sont mis en perspective avec un tryptique de vidéos nommé Homographie. Cette série composée de 3 vidéos propose un jeu de résonances sémantiques et visuelles dans lequel Yves Trémorin interroge la condition humaine:

    Homographies #1 (atelier vidéo mené par l'artiste avec quelques hommes dans les couloirs de leur prison), Homographies #2 Les brigades vertes (vidéo sur des chômeurs de longue durée en réinsertion sociale) et Homographies #3 (vidéo réalisée sur des pratiquants d'art martiaux) sont présentées face aux Action Man pour provoquer des résonances.

    Résonance visuelle:

    • Des hommes de plastique que l'usage abîme malgré la recherche de perfection des producteurs. (AM)
    • Des hommes de chair imparfaits abîmés par la vie. (Les brigades vertes)
    • Des hommes de chair recherchant le geste parfait par la pratique d'un art martial. (Homographies #3)

    Résonance de posture :

    • Les Action Man sont des figurines figées simulant une action.
    • Les membres des brigades vertes en quête d'insertion sociale tentent d'être «actifs» et reconnus comme tel.
    • De la même manière, les pratiquants d'un art martial recherchent l'action par le geste parfait.

    Résonance sémantique :

    Les AM, les brigades vertes et les membres du club de «Tai Ji Quan et Discipline Interne» suggèrent un rapprochement de ces oeuvres par le titre générique de la série : Homographie.

    En outre, pour un néophyte en mathématiques, par un jeu d'homonymie, le terme d'homographie peut nous induire en erreur par une fausse définition, celle évoquant une similitude graphique ou une similitude de forme entre deux objets.

    Les AM ajoutent à cette confusion sémantique tant ils ressemblent à des hommes, tant le cadrage nous rappelle celui des portraits.

    La condition humaine demeure toujours au centre des interrogations d'Yves Trémorin avec cette série des AM.

  • Modalités d'entrée :

    Achat en 2006 dans le cadre du festival Photo et Légendes, édition 2004 «L'extrême attention ».

  • Mots-clés