/img/picture-not-found.svg
Accéder au visualiseur des médias : 1 média

Tien an men

  • Cote :

    OAP/125

  • Format :

    Dimensions : 90x70 cm

    Genre/Carac. phys. : sculpture en vitrail, (peinture sur verre, multi-média, papier...) sur structure métallique soudée

  • Biographie ou historique du producteur :

    Florent Chaboissier

    Né en 1948 à Vernouillet (Yvelines), il commence à peindre dès l'âge de 11 ans .

    Il suit des études techniques en construction mécanique au lycée Diderot qu'il abandonne pour des études artistiques.

    A 20 ans, il choisit le vitrail dans l'art monumental.

    En 1971, il est diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure des métiers d'Arts Appliqués et des Métiers d'Art (ENSAAMA).

    En 1974, il crée son atelier à Pantin.

    En 1987, il obtient le Grand prix régional des métiers d'art et de la création décerné par le Conseil régional d'Ile de France ; la même année il obtient le Grand prix départemental des métiers d'art du Conseil général de Seine Saint-Denis.

    En 1988, la présidence de la République achète une oeuvre offerte au Pape Jean-Paul II.

    En 1996, la Médaille d'Argent des Métiers d'Arts de la Fondation Lounsberg lui est décernée par l'Académie d'Architecture.

    En 2006, Florent Chaboissier crée l'espace Evanescence Association en mémoire de sa fille Vanessa, victime à 20 ans d'un accident sur une route du pays d'Auge. Cet espace vise à aider de jeunes verriers déjà formés à débuter leur vie professionnelle. Ils sont accueillis afin de pouvoir réaliser leur première commande ou un projet pour se faire connaître. L'idée est aussi de participer à la promotion des arts verriers en pays d'Auge .

    LA DEMARCHE

    Au début de sa carrière, son travail est partagé équitablement entre création et restauration.

    Dans les années 1980, Florent Chaboissier entreprend une recherche sur les matériaux qui laissent passer la lumière. Il abandonne petit à petit la couleur pour créer autour des concepts de transparence, translucidité, opacité. Cette recherche développe son élan créatif. Il se dit peu influencé par les courants artistiques contemporains, il puise ses sources d'inspiration dans son intimité.

    Le vitrail l'attire parce qu'il semble être le matériau par excellence d'application de sa recherche. Il revendique la reconnaissance du travail du vitrail comme moyen d'expression.

    Florent Chaboissier collecte les objets, les signes, les éléments naturels pour faire un inventaire du transparent. Plume d'oiseau, nervure de feuille, papier froissé, filet manufacturé, pétale de fleur, racine de plante exotique, circuit électrique ... tout est prétexte à expérimentation pour la conception de vitraux. Dans ces fragments de vie réunis en oeuvre, nous sommes face à de l'infime. Contempler les détails de ces morceaux de vie dans un jeu de lumière et d'opacité fait perdre pied entre le réel et l'imaginaire.

    Aujourd'hui, le côté créatif domine et Florent Chaboissier restaure des vitraux pour seulement un ou deux édifices par an.

  • Modalités d'entrée :

    Achat en atelier en 1998.

  • Documents en relation :

    OAP126

  • Mots-clés