/img/picture-not-found.svg
Accéder au visualiseur des médias : 1 média

Espérance

  • Cote :

    OAP/3

  • Dates :

    1889

  • Format :

    Genre/Carac. phys. : huile sur toile marouflée

  • Biographie ou historique du producteur :

    Au plafond de la salle des fêtes, Schommer, lauréat du concours lancé en 1886, peint deux panneaux de caissons rectangulaires encadrant au centre de la pièce une grande peinture prise dans un encadrement circulaire.

    Le glorieux passé à droite et l'Avenir à gauche encadrent l'Espérance. Ces peintures, tout comme celle du plafond de l'escalier d'honneur, présentent de forts raccourcis et utilisent la veine allégorique qui permet à la toute jeune IIIe République d'asseoir son régime par des images qui valorisent ses idées laïques.

    Dans le médaillon central, une figure allégorique drapée de blanc, brandissant un drapeau tricolore, comme la Liberté guidant le peuple de Delacroix, entraîne une foule dans laquelle on distingue un ouvrier et un soldat. Au premier plan, une jeune femme assise, de dos, leur tend son enfant. Les nuages dessinent, comme dans les autres œuvres du plafond, une figure masculine ailée entraînant la Patrie.

    La composition est entourée des noms de Méhul, Lamartine, Hugo, Voltaire, Regnault, Goujon, Martin, Diderot. On pourrait déduire de ce patronage éclectique le caractère syncrétique de cette allégorie, à la fois synthèse des révolutions et figuration patriotique de la revanche.

    L'œuvre est signée des initiales de l'auteur.

  • Historique de la conservation :

    Inscription à l'inventaire supplémentaire à la liste des objets mobiliers classés parmi les monuments historiques par arrêté du 3 novembre 1986.

  • Modalités d'entrée :

    Commande du département de la Seine en 1886 à l'artiste lauréat du concours ouvert pour la décoration de l'hôtel de ville.

  • Documents en relation :

    OAP/2 et OAP/4

  • Mots-clés