Équipement sportif

PISCINE LECLERC

49 avenue du Général-Leclerc

1937 / Charles Auray, architecte et Jean Molinié, ingénieur

 

En 1935, à l'occasion du projet de construction de l'usine des eaux, le maire de Pantin décide d'édifier à proximité une piscine municipale. Construite par son fils et l'ingénieur Molinié, l'édifice s'inscrit dans le répertoire stylistique des années trente avec ses lignes parallèles, sa composition géométrique et l'utilisation de la brique. Charles Auray s'est inspiré de l'hôtel de ville d'Hilversum, une ambitieuse réalisation de l'architecte Willem Dudock en 1924 aux Pays-Bas.

Inaugurée en 1937, la piscine prend place dans un vaste corps de bâtiment parallélépipédique. La disposition intérieure reprend l’organisation type des piscines de l’époque. Un vaste bassin central de 33,30 par 12,50 mètres est entouré par des galeries en coursives, réparties sur deux niveaux et distribuant cabines individuelles, vestiaires, sanitaires, salles d’exercice physique. Ces distributions font office de balcons pour le public durant les compétitions. Le volume laissé libre au-dessus du bassin est mis en valeur par l’éclairage zénithal d’une grande verrière dans le toit terrasse. Les circulations ont largement conditionné la disposition intérieure, le circuit des personnes habillées et des personnes en maillot est clairement distinct, un jeu d’escaliers permet cette séparation. Un grand axe de composition longitudinal marque l’organisation de l’édifice et le découpe en deux parties symétriques. À ses extrémités, il est ponctué d’un côté par l’entrée principale dotée d’une loge vitrée semi-cylindrique, et de l’autre côté par le plongeoir qui se détache sur un mur courbe. À l’origine, ce dispositif donnait à l’ensemble une allure théâtrale qui mettait en scène les grandes rencontres sportives très populaires à l’époque. Un très grand soin a été apporté à la mise en œuvre de cet édifice, dont l’ossature est en béton armé, en particulier dans le second œuvre pour les matériaux de revêtement intérieur et les céramiques polychromes.

La piscine Leclerc est inscrite à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques par arrêté du 21 janvier 1997 et a reçu le label Patrimoine du XXe siècle. Des travaux de réhabilitation du bassin et du bâtiment historique commenceront prochainement.

 

 

En savoir plus :

Architecture et urbanisme des années trente à Pantin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'architecture et les politiques hygiénistes