Cartier-Bresson

Cartier-Bresson, une épopée pantinoise

 

Véritable dynastie d'industriels spécialisés dans le fil de coton, les Cartier-Bresson installent leur usine à Pantin en 1859, dans le quartier encore agricole des Quatre-Chemins. La Société française des cotons à coudre traite, teint et met en bobine le fil de base avant de le vendre. Très rapidement, la famille occupe une place prépondérante dans la vie locale. La taille de l'entreprise, 14 000 m², le nombre d'ouvriers qui culmine jusqu'à près de 600, l'encadrement paternaliste, les initiatives caritatives, marquent durablement l’histoire de la ville. Vers 1925, Cartier-Bresson résiste à la crise en fusionnant avec Thiriez et connaît une nouvelle phase d'expansion jusque dans les années soixante où les ateliers ferment. Une partie importante du site est démolie dans les années 1960 pour l'édification de 1962 à 1967, par l'architecte Zehrfuss de tours de logements les bâtiments subsistants sont réhabilités par Claude Rossi.

Les souvenirs et les traces matérielles de cette saga familiale sont encore très nombreux à Pantin en particulier les ateliers de 1887 aux structures métalliques rivetées et aux toits en sheds qui seront intégrés au parc Diderot dans le cadre de sa réhabilitation.