Dimanche 22 novembre 1914
Le 14/09/2015 à 12h06 par Eugénie Lutz

Journée froide et sèche

 

Alors que je me rendais chez tante Jeanne aux Quatre-Chemins, j'ai croisé André Breton. Il ne m'a pas reconnue immédiatement. Qu'il ne se souvienne pas de moi à la maternelle Sainte Élisabeth je peux l'entendre mais avant qu'il aille à Chaptal, il était ami avec Joseph et je l'ai rencontré à la maison ! Aujourd'hui André a visité ses parents qui ont déménagé une fois de plus et ont quitté la rue Hoche pour le 70 route d'Aubervilliers. Monsieur Breton, père, sera ainsi proche de l'usine Legras où il travaille comme comptable. André m'a demandé ce que je faisais, il n'a pas paru impressionné par mon projet de devenir journaliste.

Je l'ai trouvé plutôt séduisant et j'ai regretté de ne pas avoir mis ma robe verte avec la ceinture en velours.

Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte

Billets proches

Aucun billet trouvé