Samedi 27 novembre 1915
Le 23/11/2015 à 09h25 par Eugénie Lutz

Je ne me suis finalement pas rendue chez monsieur Bondy jeudi, car j'étais clouée au lit avec de la fièvre. Il semblerait que contrairement à mes craintes, ce n'est pas ce vieux monsieur qui n'était pas assez couvert, mais moi ! J'ai dû prendre froid et je n'ai pas quitté ma chambre de la journée. J'ai donc envoyé Marie-Louise à ma place pour lui faire ses commissions et elle m'a assurée qu'il était bien installé chez lui. Elle a trouvé en lui un délicieux conteur. Monsieur Bondy m'a fait parvenir par son intermédiaire une gentille carte me souhaitant un bon rétablissement.

Mots clés : 
Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte

Billets proches
Le 21/04/2016 par Eugénie Lutz
Le 21/04/2016 par Eugénie Lutz