Vendredi 19 novembre 1915
Le 10/11/2015 à 09h51 par Eugénie Lutz

Je suis impatiente de commencer à enseigner, même si je dois admettre ressentir un peu d'appréhension. J'espère être capable de tenir ma classe. Avec la guerre, les hommes absents, les privations, certains enfants sont perturbés. J'aurai en charge des élèves de 6 à 7 ans, qui apprennent la lecture. Pour me préparer, l'école m'a prêté des exemplaires des manuels utilisés par le personnel enseignant. Je pense commencer par la Nouvelle méthode simplifiant l'enseignement de la lecture1. Elle décompose le langage en sons purs et en sons articulés. Elle habitue ainsi les yeux de l'élève à diviser les signes écrits comme l'oreille divise les sons représentés par ces signes, c'est-à-dire en autant de parties distinctes qu'il faut de mouvements de bouche réels et successifs pour produire ces mêmes sons. Il paraît complexe de parvenir à apprendre à des enfants ce qui me semble si naturel, mais je pense que les heures passées à aider Paul à faire ses devoirs me serviront dans ce nouveau défi.


 

 

Notes de bas de page
Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte

Billets proches
Le 21/04/2016 par Eugénie Lutz
Le 21/04/2016 par Eugénie Lutz
Le 19/09/2015 par Eugénie Lutz
Le 21/04/2016 par Eugénie Lutz
Le 29/06/2016 par Eugénie Lutz