Vendredi 5 novembre 1915
Le 28/10/2015 à 15h32 par Eugénie Lutz

Aujourd'hui j'ai vu mon amie Marie-Louise qui m'a fait part d'une proposition très intéressante. Lors d'une soupe populaire à laquelle elle a participé, elle a rencontré l'organisatrice, Hélène Brion, enseignante à l'école maternelle de la rue Candale. Celle-ci lui a annoncé qu'un poste d'institutrice remplaçante se libérait à l'école de filles. Marie-Louise ne peut en profiter car elle doit prendre soin de sa pauvre mère malade. Elle lui a donc parlé de moi. Ces temps-ci je m'interroge beaucoup sur mon entrée à l'école de journalisme, je me demande si je ne devrais pas attendre car poursuivre ma scolarité engage financièrement Tante Jeanne. De plus, enseigner pendant un an me ferait bénéficier d'une expérience professionnelle et gagner en maturité ; il en faut pour être une bonne journaliste. Maman et Papa sont tous les deux très pris par leur travail et cela serait bien aussi si j'étais plus présente à la maison.


 

Mots clés : 
Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte

Billets proches
Le 21/04/2016 par Eugénie Lutz
Le 21/04/2016 par Eugénie Lutz
Le 21/04/2016 par Eugénie Lutz
Le 11/05/2016 par Eugénie Lutz