Mardi 18 mai 1915
Le 14/09/2015 à 16h07 par Eugénie Lutz

Journée douce et sèche

 

La journée commence très bien. Nous avons reçu une carte de Joseph et une lettre de Camille.

Joseph a passé une bonne nuit et pour le moment tout va bien. En plus de nous embrasser très tendrement, il nous demande de donner le bonjour aux copains de l'Olympique, restés à Pantin. De même que Camille, il a reçu le colis de tante Jeanne mais pas encore le nôtre. Elle leur avait fait adresser à chacun une boîte toute faite de la Maison Fourey-Galland de la rue Saint-Honoré. Leurs expéditions doivent être plus efficaces que celles des particuliers. Comme souvent, Camille est plus disert.

Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte

Billets proches
Le 21/04/2016 par Eugénie Lutz
Le 21/04/2016 par Eugénie Lutz
Le 21/04/2016 par Eugénie Lutz
Le 21/04/2016 par Eugénie Lutz
Le 21/04/2016 par Eugénie Lutz