Lundi 15 février 1915
Le 14/09/2015 à 15h19 par Eugénie Lutz

Journée fraîche et sèche

 

En rentrant de mes cours je suis passée à la poste acheter pour la voisine trois paquets de 10 cartes postales type B. En ce qui me concerne, je préfère les cartes fantaisie. Il est vrai que les premières ne sont pas chères : 25 centimes le paquet !

Quand je pense qu'à nous tous nous écrivons tous les jours à Camille, pour tous nos soldats cela doit faire plusieurs centaines de milliers de missives à distribuer par jour. Heureusement que depuis le début de l'année le courrier arrive plus vite et même si on ne peut pas tout se dire, en ces tristes jours, ces échanges nous permettent de garder un lien et de ne pas désespérer. Quand le facteur arrive, on ressent un drôle de mélange d'espoir et de peur.

 

 

 

Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte

Billets proches

Aucun billet trouvé