Mercredi 3 février 1915
Le 14/09/2015 à 15h07 par Eugénie Lutz

Journée froide et sèche

 

Ce soir en rentrant du travail, Papa a pointé le doigt sur moi et a exigé que je rende immédiatement les deux bouteilles de goudron Clacquesin que j'aurais soustraites d'une caisse à la gare. Il plaisante, mais il est vrai qu'il y a beaucoup de vols dans les wagons et qu'il se passe peu de jour sans que lui ou ses autres collègues chefs de gare ne soient obligés de faire une déclaration par écrit au commissariat. Hier c'étaient des boîtes de sardines du Finistère, et quelques jours avant 19 boîtes de homard !

En ce qui concerne le Clacquesin, on m'a laissée en boire pour la première fois dimanche et je l'ai beaucoup apprécié. Maman l'a servi très frais et a ajouté de l'eau de Seltz. Paul qui n'y a pas eu droit s'est moqué de moi en affirmant que je ne marchais plus très droit.1

 

Notes de bas de page
Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte

Billets proches

Aucun billet trouvé